Un instant partagé …

Posté dans : sorties | 0

« Douce nuit, Sainte nuit ! » C’est au son des paroles de ce chant traditionnel entonné par Marie-Sophie D’Angelo et par une nuit aux températures clémentes en ce 15 décembre que l’Oratoire du lycée Drôme Provençale a été inauguré.

 

oratoire3 oratoire4

 

Les élèves, les professeurs, les personnels de vie scolaire, le représentant du Conseil d’administration Jean-Claude Gay, Michel Bineau Directeur des Frères Maristes, Le Diacre Jean-Noël Rieu guidés par Eric Reynier, Chef d’établissement, ont cheminé vers l’oratoire empruntant une allée illuminée par des lampions.

Dans l’oratoire, les vitraux aux couleurs chatoyantes servaient d’écrin à la crèche réalisée par les élèves de 4ème dans le cadre de leurs cours d’Education Socio-Culturelle animés par Mme Davain. Jean-Noël Rieu, en des termes accessibles, a expliqué aux jeunes le sens et l’importance de Noël pour les chrétiens.

Son message d’amour, puisque c’est bien de cela dont il s’agit, a trouvé échos dans les trois textes qui ont été lus. Ce furent tout d’abord un extrait de l’Ancien Testament et un passage de l’Evangile selon Saint-Luc qui résonnèrent dans l’esprit de chacun.

oratoire1 oratoire2

La troisième lecture a enseigné aux élèves, l’origine de la crèche qui remonte à 1223. C’est  Saint-François d’Assise qui est à l’origine cette tradition, à sa volonté de célébrer Noël en un lieu semblable à celui où Jésus est né. En cette occasion l’enfant endormi, installé dans la mangeoire, s’éveilla au son des paroles de François dont les mots et les actes ont ravivé la Foi dans le cœur des hommes. La naissance de Jésus et le sens de Noël furent évoqués avec tant de ferveur par François, que tous ceux qui étaient présents furent remplis de joie ! Dans l’année qui suivit, ceux qui avaient assisté à cette célébration avaient raconté avec tant d’admiration les merveilles de cette belle nuit qu’un peu partout on se mit à reconstituer la scène de la naissance de Jésus.

oratoire5 oratoire6

Au lycée, la soirée a pris fin après que chacun eut allumé un lampion à la flamme du cierge de Pâques. La Lumière ainsi transmise, a rejoint la crèche pour l’illuminer au son d’un chant de paix et d’amour qui a réchauffé l’âme et le cœur des élèves et des adultes.

oratoire7 oratoire8

C’est un délicieux chocolat chaud pour réchauffer les corps cette fois-ci, qui a prolongé ce temps de partage.